Temerson Jean

Publié le par Mémoires de Guerre

Lucien Jean Temersohn dit Jean Témerson, né le 12 juin 1898 à Paris, ville où il est mort le 9 août 1956, est un acteur français. 

Temerson Jean

Jeunesse

Fils d'un chapelier de la rue des Rosiers d'origine polonaise, Jean Témerson naît le 12 juin 1898 dans le 4e arrondissement de Paris. Il est mobilisé en avril 1917 dans l'aviation mais est réformé dès le mois de juillet suivant après qu'il a été diagnostiqué atteint de la maladie de Basedow. A l'époque, il exerçait la profession de mécanicien-tourneur dans l'atelier de son père.

Carrière

Associé avec ses frères dans la SNC Les fils de M. Temersohn (négoce de draps et de tissus), il ouvre une boutique de chemiserie qu'il sera contraint de fermer trop occupé par ses activités de comédien amateur . Après cette expérience, Jean Témerson abandonnera définitivement toute activité commerciale pour se consacrer entièrement à sa passion du théâtre. Il entre alors dans la troupe de France Darget, Le Coryphée. Ce n'est que beaucoup plus tard, en 1936, qu'il va faire sa première apparition sur les écrans de cinéma. 

Le comédien, alors très populaire, va voir sa carrière s'interrompre brutalement avec la déclaration de guerre et les conséquences de l'Armistice. De confession juive, Jean Témerson est en effet déchu de la nationalité française et interdit de travail par le gouvernement de Vichy. Devenu apatride, il quitte alors Paris et se réfugie dans la zone libre puis entre dans la clandestinité après son invasion par l'armée allemande (Wehrmacht) en novembre 1942. Il réapparaît au théâtre et au cinéma dès 1945.

Décès

Jean Témerson meurt célibataire des suites d'une opération au sein de l'Hôpital Tenon dans le 20e arrondissement le 9 août 1956. Il est inhumé dans le caveau de famille Temersohn au cimetière parisien de Bagneux (3e division). 

Filmographie

Théâtre

  • 1919 : Écho et Narcisse, comédie en 1 acte en vers d'Alfred Poizat, à la Comédie des Champs-Élysées (28 mai) : Silvius
  • 1921 : La Poncella de Francia, pièce de Lope de Vega, adaptation française de Camille Le Senne et Léon Guillot de Saix, au théâtre Récamier (1er mars) : Bedford
  • 1923 : Marie de Magdala, pièce biblique de Wilfrid Lucas, à la Mairie du 6e arrondissement (15 avril)
  • 1923 : Les Polichinelles, pièce en 4 actes d'Henry Becque, au Salon d'Automne (1er décembre)
  • 1930 : Andromaque, tragédie en 5 actes en vers de Jean Racine, au Cinéma-Pathé de Saint-Denis (30 avril)
  • 1932 : Iphigénie, tragédie en 5 actes en vers de Jean Racine, au théâtre médiéval de Provins (12 juin)
  • 1934 : L'Habitude, ou Vingt ans de captivité, pièce en 1 acte d'André Paysan, au Studio des Champs-Élysées (9 novembre) : M. Debord
  • 1935 : Le Chrysanthème blanc, comédie chinoise en 1 acte de Lucie Paul-Margueritte, au théâtre Albert 1er (26 mars) : Mao
  • 1935 : Embrassez-moi, pièce en 3 actes de Tristan Bernard, Yves Mirande et Gustave Quinson, au théâtre du Palais-Royal (30 juillet) : Joseph
  • 1935 : Un chèque important, pièce en 1 acte de Tristan Bernard, au théâtre Albert 1er (25 avril) : Constantin Leptos
  • 1936 : Le Saphir, pièce en 1 acte d'Armand Somès, au théâtre Antoine (7 février)
  • 1936 : Europe, pièce en 3 actes en vers de Maurice Rostand, au théâtre Pigalle (19 février) : Bismarck / Samovar
  • 1936 : La vie est si courte..., comédie en 3 actes et 5 tableaux de Léopold Marchand, mise en scène de Jacques Baumer, au théâtre Pigalle (18 avril) : Jean, le valet de chambre
  • 1936 : La Marseillaise, pièce en 1 acte en vers d'Émile Ripert et Gaston Picard, sur Radio-Paris (28 juin)
  • 1936 : 14 juillet, pièce de Romain Rolland, musique de scène de Darius Milhaud, à l'Alhambra (13 juillet)
  • 1936 : Bertrand de Born, comédie héroïque en 10 tableaux de Jean Valmy-Baysse, musique de scène de Darius Milhaud, au théâtre antique d'Orange (2 août) : Cornils
  • 1936 : Tout le monde descend, pièce en 3 actes de Jean Guitton, au théâtre du Palais-Royal (octobre) : le valet de chambre
  • 1936 : Zizippe, comédie-vaudeville en 3 actes de Charles Méré, au théâtre du Palais-Royal (7 novembre)
  • 1937 : Ubu enchaîné, pièce en 1 acte d'Alfred Jarry, au théâtre d'essai de l'Exposition universelle de 1937 (23 septembre) : le Père Ubu
  • 1937 : La Femme de César, pièce en 8 tableaux d'Henri Clerc, au Cercle des Escholiers (décembre)
  • 1938 : Le Monde à l'envers, comédie de Roger Ferdinand et Jacques Darieux d'après une nouvelle de Georges Dolley, au théâtre de l'Étoile (4 février) : le syndic
  • 1938 : Matinée de soleil, pièce en 1 acte de Serafin Alvarez Quintero, traduction de Jean Camp, sur Radio Tour Eiffel (14 août)
  • 1947 : Une mort sans importance, comédie burlesque en 3 actes et 4 tableaux d'Yvan Noé et Pierrette Caillol, mise en scène d'Yvan Noé, au théâtre de la Potinière (octobre) : Arthur
  • 1948 : Peter Schlemihl, pièce en 3 actes d'après le récit fantastique d'Adalbert von Chamisso, adaptation française de Paul Gilson, à la Radiodiffusion française (25 décembre)
  • 1950 : Bobosse, comédie en 3 actes et 4 tableaux d'André Roussin, mise en scène de l'auteur, au théâtre royal du Parc à Bruxelles (9 février), au théâtre des Célestins à Lyon (18 février) et au théâtre de la Michodière à Paris (14 mars) : un agent
  • 1953 : Demeure chaste et pure, comédie en 3 actes d'après la pièce de George Axelrod The Seven Year Itch, adaptation française et mise en scène de Jacques Deval, au théâtre Édouard VII (30 septembre) : le docteur Boorbaker
  • 1955 : Le Troisième Jour de Ladislas Fodor, mise en scène de Victor Francen, au théâtre des Ambassadeurs

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article