Magnier Pierre

Publié le par Mémoires de Guerre

Pierre Magnier, de son vrai nom Pierre Frédéric Magnier, est un acteur et réalisateur de films français né à Paris (9e) le 22 février 1869 et mort à Clichy (Hauts-de-Seine) le 15 octobre 1959. 

Magnier Pierre

Carrière

Pierre Magnier débute comme comédien dans le théâtre avant d’être acteur au cinéma vers 1900 pour l'exposition internationale de Paris, puis devient réalisateur de nombreux courts-métrages muets (quelques minutes), ce qui est courant à l’époque car les films étaient montés très rapidement, en se servant des décors naturels.

À la disparition du cinéma muet Pierre Magnier jouera dans peu de films parlants, comme La Règle du jeu, de Jean Renoir; où il incarne un général, ou encore dans Le Récif de corail de Maurice Gleize, où il incarne un médecin d'hôpital. Âgé de 90 ans, il s'éteindra parmi les siens en 1959. 

Filmographie

Acteur

  • 1900 – Le Duel d'Hamlet de Clément Maurice avec Sarah Bernhardt : Laertes - court métrage -
  • 1909 : La Maison sans enfant de Georges Monca - court métrage -
  • 1909 – Monsieur Don Quichotte de Paul Gavault : L'officier - court métrage -
  • 1910 – La Reine Margot de Camille de Morlhon - court métrage, 750 m -
  • 1912 – La Dette de Charles Burguet
  • 1912 – La Femme qui assassina de Henri Pouctal
  • 1912 – Théodora de Henri Pouctal
  • 1912 – Maud Jenkins de (Anonyme)
  • 1912 – Serge Panine de Henri Pouctal
  • 1912 – L'Usurier de Camille de Morlhon - 1,085 m : M. Gaston Sombreuil
  • 1912 – L'Ambitieuse de Camille de Morlhon - 1,030 m : M. Gaston de Solanges
  • 1913 – L'Amour qui protège de lui-même - 1,040 m -
  • 1913 – La Broyeuse de cœurs ou Charmeuse de Camille de Morlhon - court métrage, 850 m : M. Pierre de Brézieux ou M. Pierre Raimberg
  • 1913 – La Calomnie de Camille de Morlhon - court métrage, 705 m : M. Jean Vallier
  • 1913 – Le Maître de forges de Henri Pouctal
  • 1913 – Le Téléphone qui accuse de Henri Desfontaines et Paul Garbagni - 1,005 m : M. Robert Martial
  • 1913 – La Revanche de la cigale de lui-même - court métrage, 490 m : Le musicien Jacques Gloire
  • 1914 – Le Train de bois (anonyme) - court métrage, 720 m : Flambarge
  • 1914 – La joie fait peur de Jacques Roullet - 1,220 m : M. Octave d'Illoy
  • 1914 – La Reine Margot de Henri Desfontaines - Film tourné en deux époques : 1,165 m et 1,000 m -
  • 1914 – Le Roman d'un spahi de Henri Pouctal - 1,555 m -
  • 1914 – Le Roman du tzigane de Camille de Morlhon - 1,730 m - Le film ne fut jamais exploité -
  • 1914 – La Vieillesse du père Moreux de Camille de Morlhon- 1,410 m : L'ami de Jean
  • 1914 – Vingt ans de haine de Camille de Morlhon - 1,680 m -
  • 1914 – Le Poteau de la mort de lui-même - court métrage - Également le scénariste -
  • 1915 – La Petite Marchande de fleurs / Une erreur tragique de Camille de Morlhon - 1,115 m : Monsieur d'Astaing
  • 1918 – Le Retour aux champs de Jacques de Baroncelli - 1,125 m : Le comte Robert de Hupont
  • 1918 – Le Siège des Trois de Jacques de Baroncelli - 1,510 m -
  • 1918 – Déchéance de Michel Zévaco - 1,530 m : M. Jacques Roland
  • 1919 – L'Argent qui tue de Georges Denola - 1,195 m : M. Herbelin
  • 1919 – André Cornélis de Georges Denola et Jean Kemm - 1,500 m : M. Termonde
  • 1919 – L'Ibis bleu de Camille de Morlhon - 1,425 m : M. Denis Marcant
  • 1919 – L'Impasse de Camille de Morlhon - 1,365 m -
  • 1919 – L'Homme bleu de Jean Manoussi - 1,650 m -
  • 1920 – Papa bon cœur de Jacques Grétillat - 1,890 m : M. Guy de Coulanges
  • 1920 – Marthe de Gaston Roudès - 1,625 m : Le marquis d'Aiguerose
  • 1920 – La Dette de Gaston Roudès - 1,675 m : Le comte de Rosan
  • 1922 – La Roue d'Abel Gance - 9,200 m et une version écourtée de 4,200 m -: Jacques de Hersan, le vieux monsieur qui épouse Norma.
  • 1922 – Cyrano de Bergerac - "Cirano di Bergerac" d'Augusto Genina : Cyrano de Bergerac
  • 1923 – Le Juge d'instruction de Marcel Dumont - 1,800 m : Le juge Saverbnier
  • 1924 – Paris de René Hervil - 3,170 m : M. Maurice Revoil
  • 1926 – Le Faiseur de statuettes de René Plaissetty : Le lecteur
  • 1930 – Les Chevaliers de la montagne de Mario Bonnard : Le père de Mary
  • 1930 – Les Deux mondes de Ewald-André Dupont : Le colonel Zaminsky
  • 1930 – Fra Diavolo de Mario Bonnard : Le général Dufresne
  • 1931 – Le congrès s'amuse de Erik Charell et Jean Boyer : Metternich
  • 1931 – Coups de roulis de Jean de La Cour : Le commandant Gerville
  • 1931 – La Petite Montparnasse / Pile ou face de Hanns Schwarz et Max de Vaucorbeil : Le comte de Richebourg
  • 1932 : Conduisez-moi Madame / Antoinette de Herbert Selpin : Le baron Georges
  • 1933 – Les Deux Orphelines de Maurice Tourneur : le Comte de Lignières
  • 1933 – L'Amour qu'il faut aux femmes de Adolphe Trotz : Le mari du troisième couple
  • 1933 – La Garnison amoureuse de Max de Vaucorbeil : Le général
  • 1933 – Quelqu'un a tué / Le château de la terreur de Jack Forrester : Tanner
  • 1933 – Tout pour l'amour / Une chanson pour toi de Joe May et Henri-Georges Clouzot : Le père
  • 1934 – Amok de Fédor Ozep : Le président
  • 1934 – Le Billet de mille de Marc Didier - Une simple participation
  • 1934 – Mam'zelle Spahi de Max de Vaucorbeil : le général
  • 1934 : La Marche nuptiale de Mario Bonnard : M. de Plessans
  • 1934 – Vers l'abîme de Hans Steinhoff et Serge Veber : Sueelen
  • 1935 : Bibi-la-Purée de Léo Joannon : Duranton
  • 1935 – Deuxième bureau de Pierre Billon : le colonel Guéraud
  • 1936 – La Chanson du souvenir / Concert à la cour de Detlef Sierck et Serge de Poligny : le prince
  • 1936 – Les Gais Lurons de Paul Martin et Jacques Natanson : Manning
  • 1936 – L'Homme à abattre de Léon Mathot : le colonel Guéraud
  • 1936 – Les Loups entre eux de Léon Mathot : Le colonel Guéraud
  • 1936 – Les Réprouvés de Jacques Séverac : Le commandant
  • 1937 – Le Cantinier de la coloniale de Henry Wulschleger
  • 1937 – Ces dames aux chapeaux verts de Maurice Cloche
  • 1937 – Double crime sur la ligne Maginot de Félix Gandera : le colonel
  • 1937 – Forfaiture de Marcel L'Herbier : le président de la société
  • 1937 – Gueule d'amour de Jean Grémillon : le commandant
  • 1937 – Ignace de Pierre Colombier : l'inspecteur général
  • 1937 – Le Mensonge de Nina Petrovna de Victor Tourjansky : l'oncle
  • 1937 – Les Perles de la couronne de Sacha Guitry et Christian-Jaque : le vieux Lord
  • 1937 – Troïka sur la piste blanche de Jean Dréville : le colonel Zagloba
  • 1938 – Le Capitaine Benoît de Maurice de Canonge : le colonel
  • 1938 – La Fin du jour de Julien Duvivier : Laroche
  • 1938 – Légions d'honneur de Maurice Gleize : le président du conseil de guerre
  • 1938 – Le Récif de corail de Maurice Gleize : un médecin
  • 1938 – La Vénus de l'or de Charles Méré et Jean Delannoy
  • 1939 – Pièges de Robert Siodmak
  • 1939 – La Règle du jeu de Jean Renoir : Le Général
  • 1939 – Les Trois Tambours (Vive la nation) de Maurice de Canonge : Le marquis de Baynes
  • 1940 – Sérénade de Jean Boyer : Metternich
  • 1940 – Untel père et fils de Julien Duvivier
  • 1941 – Le Destin fabuleux de Désirée Clary de Sacha Guitry : M. Clary
  • 1941 – La Symphonie fantastique de Christian-Jaque : le professeur
  • 1942 – Les Ailes blanches de Robert Péguy : M. Dupuis-Villeuse
  • 1942 – L'Appel du bled de Maurice Gleize : M. Darbois
  • 1942 – La Femme que j'ai le plus aimée de Robert Vernay : l'oncle
  • 1942 – La Grande Marnière de Jean de Marguenat : M. de Clairfond
  • 1942 – Mahlia la métisse de Walter Kapps : le docteur Moreuil
  • 1945 – Coup de tête de René Le Hénaff
  • 1945 – Jeannou de Léon Poirier : le marquis de Cantegril
  • 1945 – La Vie de plaisir de Albert Valentin : Monseigneur
  • 1945 – L'Affaire du collier de la reine de Marcel L'Herbier et Jean Dréville : le procureur Joly de Fleury
  • 1945 – Leçon de conduite de Gilles Grangier : M. Derlancourt
  • 1945 – Les Malheurs de Sophie de Jacqueline Audry
  • 1945 – Peloton d'exécution d'André Berthomieu : De Juste
  • 1945 – Le Père Serge de Lucien Ganier-Raymond
  • 1946 – Le Capitan de Robert Vernay (film tourné en deux époques) : Le médecin du roi
  • 1946 – Hyménée de Émile Couzinet : Le général
  • 1946 – Face à la vie de René Chanas - court métrage -
  • 1947 – Miroir de Raymond Lamy : Le président du tribunal
  • 1947 – Colomba de Émile Couzinet
  • 1947 – Erreur judiciaire de Maurice de Canonge
  • 1947 – Les Requins de Gibraltar de Emile-Edwin Reinert : L'oncle Carters
  • 1948 – Le Mannequin assassiné de Pierre de Hérain : le notaire
  • 1948 – Ruy Blas de Pierre Billon : le marquis de Priego
  • 1949 – Tous les deux de Louis Cuny : M. Gendron
  • 1949 – La Femme nue de André Berthomieu : Le prince de Chabran
  • 1951 – Buridan, héros de la Tour de Nesle de Émile Couzinet
  • 1951 – Monsieur Fabre d'Henri Diamant-Berger
  • 1951 – Paris chante toujours de Pierre Montazel
  • 1952 – Monsieur Leguignon lampiste de Maurice Labro : le général de Saint-Bouquet
  • 1952 – Le Curé de Saint-Amour d'Émile Couzinet
  • 1953 – Le Chasseur de chez Maxim's d'Henri Diamant-Berger : Honoré

Réalisateur

  • 1913 – L'Amour qui protège
  • 1913 – Le Poteau de la mort
  • 1913 – La Revanche de la cigale

Théâtre

  • 1895 : Pour la couronne, théâtre de l'Odéon : Brancoprice
  • 1896 : Les Damichefs, théâtre de l'Odéon : Brandebourgs
  • 1898 : Paméla de Victorien Sardou, théâtre du Vaudeville
  • 1902 : Théodora de Victorien Sardou, théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1902 : Théroigne de Méricourt de Paul Hervieu, théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1903 : L'Adversaire d'Emmanuel Arène et Alfred Capus, théâtre de la Renaissance
  • 1905 : L'Âge d'aimer de Pierre Wolff, théâtre du Gymnase
  • 1906 : La Savelli de Max Maurey, Gilbert Thierry, théâtre Réjane
  • 1907 : Paris-New York de Francis de Croisset et Emmanuel Arène, théâtre Réjane
  • 1907 : Après le pardon de Mathilde Sérao et Pierre Decourcelle, théâtre Réjane
  • 1908 : Qui perd gagne de Pierre Veber d'après Alfred Capus, théâtre Réjane
  • 1909 : Le Scandale d'Henry Bataille, théâtre de la Renaissance
  • 1911 : La Flambée de Henry Kistemaeckers, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1914 : La Sauvageonne d'Edmond Guiraud, théâtre des Bouffes Parisiens
  • 1922 : La Dernière Nuit de Don Juan d'Edmond Rostand, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1925 : Seigneur Polichinelle de Miguel Zamacoïs, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1928 : Le Renard bleu de François Herczeg, mise en scène Alexandre Arquillière, théâtre de la Potinière
  • 1929 : Histoires de France de Sacha Guitry, mise en scène de l'auteur, théâtre Pigalle
  • 1946 : La Nuit du 16 janvier d'Ayn Rand, mise en scène Jacques Baumer, théâtre de l'Apollo
  • 1946 : Anne et le dragon de Raymond Caillava, mise en scène Nouno Nicas, théâtre Verlaine

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article