Servais Jean

Publié le par Mémoires de Guerre

Jean Servais (Anvers 24 septembre 1910 - Paris 17 février 1976) est un comédien belge. 

Servais Jean
Servais Jean
Servais Jean
Servais Jean

Carrière

Après des études de droit, il s'inscrit au Conservatoire d'art dramatique de Bruxelles où il remporte le deuxième prix. Son talent dramatique est remarqué par Raymond Rouleau et il est embauché par le Théâtre du Marais pour lequel il joue dans Le Mal de jeunesse, un succès à Bruxelles et à Paris. Il intègre ensuite la troupe de théâtre de Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud.

Criminel de Jack Forrester (1932) est le premier film dans lequel il tourne. Pendant les années 1930, il interprète Marius dans Les Misérables (1934), adaptation en trois films de Raymond Bernard, il joue dans La Chanson de l'adieu (1934) et dans La vie est magnifique (1938). Après la Seconde Guerre mondiale, il tourne dans La Danse de mort de Marcel Cravenne (1948).

Dans les années 1950, il est le narrateur dont la voix guide les spectateurs dans Le plaisir de Max Ophuls (1952) puis il est impressionnant dans le rôle d'un truand en bout de course dans Du rififi chez les hommes de Jules Dassin (1955) et il incarne Alejandro Gual dans La fièvre monte à El Pao de Luis Buñuel (1959).

Pendant les années 1950 et 1960, Servais retrouve la troupe Renaud-Barrault pour quelques drames comme La Répétition ou l'amour puni (1950), Volpone (1955) et Marat-Sade (1966).

Durant les années 1960, Servais tient des rôles secondaires dans des films populaires comme Le Jour le plus long (The Longest Day) (1962) et dans L'Homme de Rio (1964). Il a continué à tourner pendant les années 1970 : on le voit notamment dans La Plus Longue Nuit du diable, un film italo-belge d'horreur (1971) et dans Le Protecteur, un film relatant l'histoire d'un père qui essaie de sortir sa fille du milieu de la prostitution (1974).

Décès

Jean Servais meurt le 17 février 1976 à Paris, d’un arrêt cardiaque, à l'âge de 65 ans, alors qu’il venait de subir une opération. Il est inhumé au cimetière parisien de Passy. Il avait épousé la comédienne Dominique Blanchar en 1952, mais leur union n'a durée que quelques mois.

Filmographie

Théâtre

  • 1931 : Le Mal de la Jeunesse de Ferdinand Bruckner, au Théâtre du Marais de Bruxelles mise en scène de Raymond Rouleau avec une reprise au Théâtre de l'Œuvre à Paris.
  • 1933 : Métro de Patrick Kearney, adaptation de Georges Janin, mise en scène de Georges Janin et Jean Servais, décor de Félix Labisse au Studio des Champs-Elysées
  • 1936 : L'Éblouissement de Constance Coline, mise en scène de Vladimir Sokoloff au Théâtre des Arts
  • 1938 : Juliette de Jean Bassan, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1938 : Le Jardin d'Ispahan de Jean-Jacques Bernard, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1938 : L'Homme de nuit de Paul Demasy, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1939 : Pas d'amis, pas d'ennuis de S. H. Terac, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1942 : L'Enchanteresse de Maurice Rostand, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1948 : Thermidor de Claude Vermorel, mise en scène de l'auteur, Théâtre Pigalle
  • 1949 : Le Pain dur de Paul Claudel, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1949 : Antigone de Jean Anouilh, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1949 : Héloïse et Abélard de Roger Vaillant, mise en scène Jean Marchat, Théâtre des Mathurins
  • 1950 : La Répétition ou l'Amour puni de Jean Anouilh, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre Marigny
  • 1951 : Bacchus de Jean Cocteau, Théâtre Marigny
  • 1951 : Lazare d'André Obey, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre Marigny
  • 1952 : La Répétition ou l'Amour puni de Jean Anouilh, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre des Célestins
  • 1952 : L’Échange de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre des Célestins
  • 1953 : Pour Lucrèce de Jean Giraudoux, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre Marigny
  • 1953 : Médée de Jean Anouilh, mise en scène d'André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1955 : Volpone de Jules Romains et Stefan Zweig d’après Ben Jonson, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre Marigny
  • 1955 : Judas de Marcel Pagnol, mise en scène Pierre Valde, Théâtre de Paris
  • 1959 : Ouragan sur le Caine de Herman Wouk, mise en scène André Villiers Théâtre des Célestins
  • 1960 : La Nuit du 9 mars de Jack Roffey et Gordon Harbord, adaptation Roger Féral, mise en scène Henri Soubeyran, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1962 : Hedda Gabler d'Henrik Ibsen, mise en scène Raymond Rouleau, Théâtre Montparnasse
  • 1965 : Le Fil Rouge de Henry Denker, mise en scène Raymond Rouleau, Tournées Baret
  • 1966 : Partage de midi de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1966 : Marat-Sade de Peter Weiss, mise en scène Jean Tasso et Gilles Segal, Théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1968: Le Disciple du Diable de George Bernard Shaw, mise en scène Jean Marais, Théâtre de Paris
  • 1970 : Le Ciel est en bas de János Nyíri, mise en scène János Nyíri, Théâtre de l'Athénée
  • 1971 : L'Amante anglaise de Marguerite Duras, mise en scène Claude Régy, Théâtre Récamier
  • 1971 : Jeux d'Enfants de Robert Marasco, mise en scène de Raymond Gérôme, Théâtre Hébertot, avec Curd Jurgens et Raymond Gérôme

Radio

  • 1956 : Le jongleur, fiction radiophonique de Alexandre Rivemale : Le jongleur (voix)

Disque

  • Voix du Colonel Olrik dans le disque 33 Tours Le Secret de l'Espadon

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article