Galabru Michel

Publié le par Mémoires de Guerre

Michel Galabru, né le 27 octobre 1922 à Safi (protectorat français au Maroc) et mort le 4 janvier 2016 à Paris, est un acteur français. Il a également été metteur en scène et directeur du théâtre Montmartre-Galabru. Premier prix du Conservatoire national d'art dramatique, Michel Galabru est pensionnaire de la Comédie-Française durant sept ans, de 1950 à 1957. Il acquiert un début de notoriété au cinéma avec le film La Guerre des boutons d'Yves Robert, succès de l'année 1962. Le Gendarme de Saint-Tropez, en 1964, le révèle auprès du grand public. Aux côtés de Louis de Funès, il interprète l'adjudant Gerber de la gendarmerie de Saint-Tropez.

Dès lors, il devient un acteur récurrent et prolifique du cinéma comique français, tournant régulièrement sous la direction de Jean Girault, Jean-Pierre Mocky, Georges Lautner, Claude Zidi et Bertrand Blier. Très populaire, il joue dans de nombreuses comédies à succès telles que Le Viager, Le Grand Bazar, Flic ou Voyou, Papy fait de la résistance, La Cage aux folles ou Les Sous-doués, tout en retrouvant Louis de Funès dans les cinq suites du Gendarme ou encore dans L'Avare. En parallèle, pour des raisons alimentaires, il participe à d'innombrables films comiques qualifiés de « nanars ». Il livre aussi des prestations dramatiques remarquées dans L'Ibis rouge, Monsieur Balboss, Le Juge et l'Assassin, Le Choix des armes, Subway, Kamikaze ou encore Uranus. En 1977, son interprétation d'un tueur en série dans Le Juge et l'Assassin lui vaut le César du meilleur acteur. Il est nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle, en 1986 pour Subway et en 1991 pour Uranus.

Figure du cinéma français avec plus de soixante ans de carrière et son nom aux génériques de plus de deux cent cinquante films, Michel Galabru reste également fidèle à la scène, étant souvent à l'affiche des théâtres de boulevard mais aussi de pièces d'auteurs comme Molière, Jean Anouilh et surtout Marcel Pagnol, qu'il affectionne particulièrement. En 2008, le Molière du comédien lui est décerné pour son rôle dans Les Chaussettes-Opus 124. Il poursuit sa carrière quasiment jusqu'à sa mort, notamment avec Le Cancre, spectacle seul en scène qui revient avec humour sur sa carrière. 

Galabru Michel
Galabru Michel
Galabru Michel
Galabru Michel
Galabru Michel

Jeunesse et formation

Né le 27 octobre 1922 à Safi au Maroc, Michel Galabru est le fils de Paul Galabru (1892-1988), ingénieur et professeur à l'École nationale des ponts et chaussées, et d'Yvonne Payré (1895-1979). Il passe les sept premières années de sa vie à Safi, où son père participe à la construction du port de la ville, puis une grande partie de son enfance dans la maison familiale au Bousquet-d'Orb, dans l'Hérault. Il passe quelques années au Havre. Il a deux frères, Marc Galabru (1929-2014), médecin, et un autre Jean, l'aîné, qui écrivait des poèmes, mort à l'âge de 18 ans de la tuberculose.

Se destinant d'abord à devenir joueur de football professionnel (il est d'ailleurs depuis son enfance un grand supporter du Stade olympique montpelliérain), c'est finalement le métier de comédien qui l'attire. Le parcours de Sacha Guitry, piètre élève à l'école, tout comme lui, mais avec la carrière de comédien que l'on connaît, a une grande influence sur son désir de devenir artiste. « J'ai été mis dehors de sept écoles différentes. Remarquez, Guitry a été viré douze fois. Ça prouve bien qu'il avait plus de talent que moi. » Il écrit d'ailleurs un livre sur lui, en 2001 : Galabru raconte Sacha Guitry. Un autre artiste qui a une influence sur lui, durant sa jeunesse, fut Tino Rossi, qu'il admire au point de se coiffer comme lui. 

Après des études au collège Saint François-Pierre Rouge de Montpellier (fondé par Charles Prévost) puis au lycée jésuite Saint-Louis de Gonzague à Paris 16e, il suit, après le bac, une année de droit pour obéir à l'injonction de son père : « Fais ton droit, je te ferai entrer chez Schneider au contentieux. Ce mot m'a effrayé. » Requis par le Service du Travail Obligatoire (STO), à 20 ans dans la classe 42, il est envoyé en 19428 comme ouvrier dans un camp de travail à Klagenfurt en Autriche, puis comme forgeron en Yougoslavie. N'ayant pas les qualifications qu'il a déclarées, il est accusé de sabotage et envoyé dans un camp disciplinaire duquel il est libéré par les Partisans yougoslaves. Il est nommé « commissaire politique de Tito » par ses camarades. Il épargne alors un soldat allemand, qui, selon ses dires avait à peine une vingtaine d'années, et évite le lynchage à un autre, qui était selon lui, chef des jeunesses hitlériennes. 

Débuts

Après la guerre, Michel Galabru gagne Paris afin d’y préparer le Conservatoire national d'art dramatique. Après trois ans d’études dans la classe de Denis d'Inès, couronné par un premier prix du Conservatoire, il est engagé à la Comédie-Française le 1er septembre 1950. Il débute dans George Dandin ou le Mari confondu, et interprète les différents auteurs classiques et modernes du répertoire du Français : Shakespeare, Molière, Marivaux, Feydeau, Courteline, Jules Romains. Il y reste jusqu'au 1er septembre 1957. Il sera pensionnaire de la Comédie pendant sept ans. Il décide alors de prendre des risques et quitte ce prestigieux cénacle pour voler de ses propres ailes. Il travaille également pour le cinéma, il y débute en 1951 avec Ma femme, ma vache et moi de Jean-Devaivre

Carrière au cinéma

Années 1960 à 1990

Acteur de la comédie populaire française, Michel Galabru a tourné dans plus de 250 films et téléfilms ; si certains de ces films ont connu un grand succès, d'autres très nombreux ont été, de son propre aveu, des films purement alimentaires. À propos de ces films, il confia, dans une interview, avoir entendu le producteur de la saga du Gendarme de Saint-Tropez déclarer au réalisateur : « Tu me prends Louis de Funès, et je ne veux que des ringards autour ». Exacte ou non, cette anecdote révèle en tout cas la modestie de l'acteur. Cependant, il a su aussi briller dans le registre dramatique, notamment dans Le Juge et l'Assassin, rôle pour lequel il a reçu le César du meilleur acteur en 1977.

À l'affiche des théâtres de boulevard, Michel Galabru tourne en 1961 dans La Guerre des boutons d'Yves Robert. À partir de 1964, la saga du Gendarme de Saint-Tropez le révèle au grand public. Il joue ensuite plusieurs rôles dramatiques. Il revient au théâtre avec La Femme du boulanger et Le Bourgeois gentilhomme. En 1972, il interprète le rôle du docteur dans Viager de Pierre Tchernia. Rencontré dans Nous irons à Deauville en 1962 puis retrouvé dans Le Gendarme de Saint-Tropez en 1964, Louis de Funès l'engage régulièrement dans ses films : il a beaucoup d'estime pour lui, le considérant comme un nouveau « Raimu avec un coin de rêve dans l'œil ».

Dans les années 1980 et suivantes, il est notamment le père conservateur de La Cage aux folles, le commissaire des Sous-doués, le proviseur dans Le bahut va craquer, le papy de Papy fait de la résistance, le collabo d'Uranus, le chef du village dans Astérix et Obélix contre César. En 1999, il assiste à l'inauguration de la chaîne TV i-Télé. La même année il tourne dans la première adaptation d'Astérix au cinéma, tournage qui marque l'un des derniers films de Claude Zidi et les retrouvailles de Galabru avec Christian Clavier, qu'il avait rencontré sur le plateau de Papy fait de la résistance. 

Années 2000 et 2010

En 2003, il tourne avec Gérard Depardieu et Gérard Lanvin dans San-Antonio, et accepte de se faire raser complètement le crâne pour les besoins du tournage. Cette même année, il se lance dans le doublage pour les besoins du film d'animation La prophétie des grenouilles : il prête sa voix à d'autres dessins animés comme Le manège enchanté (2005) et Louis la chance (non sorti). En 2008, il fait une brève apparition remarquée dans le film Bienvenue chez les Ch'tis, qui connut un grand succès en salle avec 20 489 303 entrées, en interprétant le rôle de l’oncle de Julie qui se remémore sa jeunesse dans le Nord. Cette scène est une parodie de la rencontre du capitaine Willard (Martin Sheen) avec le colonel Kurtz (Marlon Brando), dans Apocalypse Now évoquant « le Nord » et non « l'horreur ». En 2009, il tourne des petits rôles dans Neuilly sa mère et dans Le Petit Nicolas.

Le 5 août 2009, Michel Galabru joue la pièce Le voyage de Monsieur Perrichon au festival de Ramatuelle, dans le Théâtre de Verdure. Après la représentation, alors que le comédien salue le public, une délégation de quatre gendarmes de la véritable brigade de Saint-Tropez monte sur scène pour lui décerner le titre honorifique d'« adjudant d'honneur de la gendarmerie nationale » et lui remettre un képi d'adjudant, en hommage à son rôle de l'adjudant Gerber dans Le Gendarme de Saint-Tropez. Ému, Michel Galabru déclare avec humour « C'est un retour glorieux au passé. Hélas, nous ne sommes qu’un ou deux survivants ! Et regardez dans quel état que je suis » avant de conclure : « Cet honneur, je le reçois avec beaucoup de plaisir et je vous remercie infiniment ». Ce sont les directeurs du festival de Ramatuelle, Jacqueline Franjou et Michel Boujenah, qui sont à l'origine de cette surprise.

En 2010, il est présent au festival de Luchon pour le téléfilm À deux c'est plus facile, et au Festival de Cannes avec le film Un poison violent. En 2011, il reçoit le Brigadier d'Honneur pour l'ensemble de sa carrière ainsi que la Grande médaille de vermeil de la ville de Paris. À 90 ans, en 2012, Michel Galabru est sur tous les fronts : au cinéma avec La Mémoire dans la chair de Dominique Maillet, à la télévision avec les séries Scènes de ménages, Storsky et Futch, Bref et Profilage et le court métrage Le Jeu de cette famille, et au théâtre avec La Femme du boulanger puis Tartarin de Tarascon retransmis en direct sur France 2. Par décret du 14 mai 2013, il est élevé à la dignité de grand officier de l'ordre national du Mérite. Du 22 au 26 juillet 2014, il préside le jury de la 27e édition du Festival international du Film de Vébron, en Lozère, aux côtés de sa fille Emmanuelle et des actrices Sophie Barjac, Alice Béat et du jeune comédien Nassim Boutelis. Un hommage lui est rendu avec la projection du film Le Juge et l'Assassin. 

Carrière au théâtre

En 1984, Michel Galabru rachète et reconstruit, pour sa fille Emma, la salle de spectacle délabrée du conservatoire Maubel qui ouvre par la suite sous le nom du Théâtre Montmartre Galabru. En 1985, il achète le Théâtre de 10 heures pour en faire un tremplin pour les jeunes auteurs et comédiens, mais ne parvient à l'exploiter que durant quatre années. Au milieu des années 1980, il crée « Les estivales de Malaucène », dans le Vaucluse. Ce festival qui réunit plus de 50 000 spectateurs, accueille de nombreuses personnalités et amis de Michel dont Rosy Varte, Micheline Dax ou encore Yolande Folliot, mais cesse au bout de 8 ans.

Tout en exerçant son métier sur les planches et sur l'écran, Michel Galabru a donné, à partir du début des années 1980, des cours de théâtre, au Théâtre Montmartre Galabru, puis au Théâtre des Variétés, et enfin au Théâtre du Gymnase. En 2008, le Molière du meilleur comédien lui est décerné, à 85 ans, pour son rôle dans Les Chaussettes – opus 124. En 2014, il remonte sur scène au théâtre avec Les Diablogues après plus de soixante ans sur les planches. Michel Galabru adore jouer les pièces de Marcel Pagnol, comme le prouvent ses rôles au théâtre entre 1980 et 2015. À la fin 2014, l'acteur joue Cancre, un texte autobiographique dans lequel il revient avec humour sur sa carrière mais il met fin aux représentations prématurément en novembre 2015. 

Vie privée

Marié tout d'abord avec Anne Jacquot, avec qui il a deux fils, Jean et Philippe, Michel Galabru rencontre ensuite, sur le tournage de La Honte de la famille, celle qui devient sa seconde femme, Claude Etevenon, ex-juge d'instruction. Il entretient avec elle, pendant de nombreuses années, une liaison « clandestine » : elle lui donne une fille du nom d'Emmanuelle. Claude Etevenon est la fille de Michel Etevenon, publicitaire français et la nièce de Micheline Etevenon, mieux connue sous son nom de scène, Micheline Dax, une actrice française. Michel Galabru et Claude Etevenon se marient finalement au début des années 1990. Le 13 août 2015, Claude Etevenon meurt des suites de la maladie de Parkinson.

Devenu âgé, Michel Galabru a confié avoir toujours souffert de l'image de pitre, juste bon à amuser la galerie, que lui renvoyaient les gens depuis son enfance. Il concevait une grande amertume de ce que les autres n'ont jamais compris que, derrière le masque du « rigolo » affiché par défaut, il y avait eu un enfant conscient de ses faiblesses (notamment scolaires) qui lui causaient beaucoup de souffrances intérieures. Faire rire ses camarades de classe était un exutoire et aussi une manière de se faire remarquer et apprécier malgré tout... et faute de mieux. Comme il le disait lui-même : « il n'y a pas de cancre heureux, c'est une image folklorique et littéraire ». Sa carrière artistique fut également frappée du sceau de « comique », à la manière dont en France on colle des étiquettes à vie aux artistes du spectacle. Ce sont sans doute ces blessures jamais cicatrisées qui lui ont permis de donner une dimension particulièrement intense et dramatique à ses personnages dans Le Juge et l'Assassin ou Kamikaze. 

Mort

Très affecté par la mort de son frère Marc en octobre 2014, puis celle de sa deuxième femme Claude en août 2015, Michel Galabru meurt le 4 janvier 2016, dans son sommeil, à l'âge de 93 ans, le jour de l'anniversaire de naissance de son épouse disparue moins d'un an auparavant. Ses obsèques sont célébrées le 12 janvier 2016 en l'église Saint-Roch, à Paris. Il est inhumé au cimetière de Montmartre, dans la division 32. 

Distinctions

  • 1954 : 1er prix au Conservatoire national supérieur d'art dramatique
  • Césars 1977 : César du meilleur acteur pour Le Juge et l'Assassin
  • Césars 1986 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Subway
  • Césars 1991 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Uranus
  • 2007 : prix Plaisir du théâtre
  • Molières 2008 : Molière du comédien pour Les Chaussettes-Opus 124
  • 2009 : adjudant d'honneur de la gendarmerie nationale, en hommage à son rôle de l'adjudant Gerber dans Le Gendarme de Saint-Tropez
  • 2011 : prix du Brigadier pour l'ensemble de sa carrière
  • 2011 : médaille de vermeil de la Ville de Paris pour l'ensemble de sa carrière.
  • 2013 : grand-officier de l'Ordre national du Mérite.
  • 2013 : médaille de la ville de Chablis.

Filmographie

Longs métrages
  • 1948 : La Bataille du feu ou Les Joyeux conscrits de Maurice de Canonge : figuration en sapeur-pompier
  • 1949 : Dernière heure, édition spéciale de Maurice de Canonge : le réceptionniste de l'hôtel
  • 1951 : Ma femme, ma vache et moi de Jean-Devaivre
  • 1954 : Les Lettres de mon moulin de Marcel Pagnol - sketch Le secret de maître Cornille : Baptistin, le conducteur de mules
  • 1955 : Trois de la Canebière de Maurice de Canonge : Pénible, un pêcheur du vieux port
  • 1958 : Suivez-moi jeune homme de Guy Lefranc : Aristide Oranos, le milliardaire
  • 1958 : Taxi, Roulotte et Corrida : un douanier (non crédité)
  • 1958 : L'Increvable de Jean Boyer : Augustin Robustal
  • 1959 : Du rififi chez les femmes d'Alex Joffé : un pompier belge
  • 1959 : L'Eau à la bouche de Jacques Doniol-Valcroze : César
  • 1959 : Les Affreux de Marc Allégret : Peloux
  • 1960 : Les Mordus de René Jolivet : Fred
  • 1960 : La Croix et la bannière de Philippe Ducrest : Bob
  • 1960 : Un soir sur la plage de Michel Boisrond : le commissaire
  • 1961 : La Fayette de Jean Dréville : l'aubergiste
  • 1961 : Les Nouveaux Aristocrates de Francis Rigaud : le père Menuzzi
  • 1961 : Les Amours célèbres de Michel Boisrond - sketch Lauzun : Champagne
  • 1962 : La Guerre des boutons d'Yves Robert : le père Bacaillé
  • 1962 : Nous irons à Deauville de Francis Rigaud : M. Mercier, le patron
  • 1962 : La Salamandre d'or de Maurice Regamey : Cornélius, l'alchimiste
  • 1962 : Le Voyage à Biarritz, de Gilles Grangier : Touffanel
  • 1962 : Tartarin de Tarascon de Francis Blanche : Barbassou
  • 1963 : Le Bon Roi Dagobert de Pierre Chevalier : Pépin le Bref
  • 1963 : Clémentine chérie de Pierre Chevalier : l'ingénieur
  • 1963 : La Cuisine au beurre de Gilles Grangier : Maximin
  • 1963 : Les Motorisées (Le Motorizzate) de Marino Girolami - sketch La femme au volant : Pompéo Saronno
  • 1963 : La Bande à Bobo de Tony Saytor : Bourrache
  • 1964 : Le Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1964 : La Bonne Occase de Michel Drach : Colmar
  • 1964 : Les Gorilles de Jean Girault : le second contractuel
  • 1964 : Les Pieds nickelés de Jean-Claude Chambon : Ribouldingue, le barbu
  • 1965 : Angélique et le Roy de Bernard Borderie : Bontemps
  • 1965 : Le Gendarme à New York de Jean Girault : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1965 : La Bourse et la Vie de Jean-Pierre Mocky : Maître Laprise, notaire
  • 1965 : Les Enquiquineurs de Roland Quignon : Dagobert
  • 1965 : Les Baratineurs de Francis Rigaud : l'entrepreneur
  • 1965 : Moi et les hommes de quarante ans de Jack Pinoteau : Bricaud
  • 1966 : La Sentinelle endormie de Jean Dréville : Florin
  • 1966 : Le facteur s'en va-t-en guerre de Claude Bernard-Aubert : Claparède
  • 1966 : Brigade antigangs de Bernard Borderie : Larmeno
  • 1966 : Monsieur le président-directeur général de Jean Girault : Abel T. Léonard
  • 1967 : Le Mois le plus beau de Guy Blanc : Besson
  • 1967 : Le Petit Baigneur de Robert Dhéry : Scipion
  • 1968 : Un drôle de colonel de Jean Girault : le colonel
  • 1968 : Le gendarme se marie de Jean Girault : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1968 : La Coqueluche de Christian-Paul Arrighi : Albert
  • 1968 : Ces messieurs de la famille de Raoul André : le brigadier
  • 1969 : Les Gros Malins (ou Le champion du tiercé) de Raymond Leboursier : le curé
  • 1969 : La Honte de la famille de Richard Balducci : Maspic le grand, un truand
  • 1969 : L'Auvergnat et l'Autobus de Guy Lefranc : l'agent de police
  • 1969 : Aux frais de la princesse de Roland Quignon : Dagobert
  • 1969 : Un merveilleux parfum d'oseille de Rinaldo Bassi : le notaire
  • 1969 : Poussez pas grand-père dans les cactus de Jean-Claude Dague : l'inspecteur
  • 1970 : Et qu'ça saute ! de Guy Lefranc : Guttierez
  • 1970 : Le Gendarme en balade de Jean Girault : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1971 : La Grande Maffia de Philippe Clair : Le papa n°1
  • 1971 : Jo de Jean Girault : M. Tonelotti, entrepreneur en maçonnerie
  • 1972 : L'Œuf de Jean Herman : Gaston Berthoullet
  • 1972 : Le Viager de Pierre Tchernia : le docteur Léon Galipeau
  • 1972 : La Belle Affaire de Jacques Besnard : le commissaire
  • 1972 : Les Joyeux Lurons de Michel Gérard : Bossuet, le voleur
  • 1972 : Elle cause plus... elle flingue de Michel Audiard : le cardinal
  • 1972 : La Valise de Georges Lautner : Baby, le milliardaire Grec
  • 1972 : Quelques messieurs trop tranquilles de Georges Lautner : M. Peloux, le maître d'école
  • 1973 : L'Héptaméron ou Ah! si mon moine voulait de Claude Pierson : Maître Lamothe
  • 1973 : Le Grand Bazar de Claude Zidi : Émile
  • 1973 : La Dernière Bourrée à Paris de Raoul André : Jules Peyrac
  • 1973 : Le Concierge de Jean Girault : Robert Foraz
  • 1973 : Le Führer en folie de Philippe Clair : M. Achtung
  • 1973 : Les Vacanciers de Michel Gérard : Aloyse Frankensteinmuhl
  • 1973 : Le Plumard en folie de Jacques Lemoine : Charles
  • 1973 : Par ici la monnaie ou Les démerdards de Richard Balducci : l'évêque
  • 1974 : Section spéciale de Constantin Costa-Gavras : le président Cournet, magistrat
  • 1974 : Un linceul n'a pas de poches de Jean-Pierre Mocky : Thomas
  • 1974 : Deux grandes filles dans un pyjama de Jean Girault : M. Canavèse
  • 1974 : Les Gaspards de Pierre Tchernia : le commissaire Lalatte
  • 1974 : Y'a un os dans la moulinette de Raoul André : Émile
  • 1974 : Soldat Duroc, ça va être ta fête de Michel Gérard : le boulanger
  • 1974 : C'est jeune et ça sait tout ou Y a pas de mal à se faire du bien de Claude Mulot : le commissaire Lambris
  • 1975 : L'Ibis rouge de Jean-Pierre Mocky : Raymond Viliers
  • 1975 : L'Intrépide de Jean Girault : Léonardos
  • 1975 : Monsieur Balboss de Jean Marbœuf : le commissaire Balboos
  • 1976 : La Grande Récré ou Les pirates de la butte de Claude Pierson : le commissaire
  • 1976 : Le Chasseur de chez Maxim's de Claude Vital : M. Julien
  • 1976 : Les Bidasses en cavale (ou Le Grand Fanfaron) de Philippe Clair : Gilles Castelet
  • 1976 : Le mille-pattes fait des claquettes de Jean Girault : M. de Beaugenay
  • 1976 : Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier : le sergent Joseph Bouvier
  • 1976 : Le Trouble-fesses de Raoul Foulon : Eugène Lajoux
  • 1976 : Portrait de groupe avec dame (Gruppenbild mit dame) d'Aleksandar Petrović : Walter Pelzer
  • 1977 : Le Maestro de Claude Vital : M. de Morgeaux
  • 1977 : La Nuit de Saint-Germain-des-Prés de Bob Swaim : Nestor Burma, le détective
  • 1977 : Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini : le commissaire Francisci
  • 1977 : Le beaujolais nouveau est arrivé de Jean-Luc Voulfow : le capitaine
  • 1977 : L'Amour en herbe de Roger Andrieux : Morel, le père
  • 1978 : L'Horoscope de Jean Girault : M. Plancheteau
  • 1978 : Le Pion de Christian Gion : l'inspecteur d'académie
  • 1978 : Chaussette surprise de Jean-François Davy : l'obsédé de télévision
  • 1978 : Confidences pour confidences de Pascal Thomas : le cousin Gabriel
  • 1978 : L'Amour en question d'André Cayatte : le procureur
  • 1978 : La Cage aux folles de Édouard Molinaro : le député Simon Charrier
  • 1978 : Flic ou Voyou de Georges Lautner : le commissaire principal Grimaud
  • 1978 : Genre masculin de Jean Marbœuf : Pierre, le paralysé
  • 1979 : Ciao les mecs de Sergio Gobbi : le paysan écologiste
  • 1979 : Laisse-moi rêver de Robert Ménégoz : Charles
  • 1979 : La Ville des silences de Jean Marbœuf : Nathan Farijacques
  • 1979 : Le Gendarme et les Extra-terrestres de Jean Girault : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1979 : Le Mors aux dents de Laurent Heynemann : Charles Dréant
  • 1979 : Le Gagnant de Christian Gion : M. Dupré-Granval
  • 1979 : Le Guignolo de Georges Lautner : Achille Sureau
  • 1979 : Laisse-moi rêver ou Drôles de diams de Robert Ménégoz : Charles, l'escroc
  • 1979 : Arrête de ramer, t'attaques la falaise ! de Michel Caputo : Don Fernand
  • 1979 : Duos sur canapé, de Marc Camoletti : Bernard, l'avocat
  • 1980 : Le Cerveau du super-gang (Car-Napping - Bestellt, geklaut, geliefert) de Wigbert Wicker : Mario, un vendeur de voitures
  • 1980 : Une semaine de vacances de Bertrand Tavernier : M. Mancheron
  • 1980 : La Cage aux folles 2 d'Édouard Molinaro : le député Simon Charrier
  • 1980 : Signé Furax de Marc Simenon : Black, le détective
  • 1980 : L'Avare de Jean Girault et Louis de Funès : Maître Jacques
  • 1980 : Les Sous-doués de Claude Zidi : le commissaire Grasset
  • 1980 : Je suis photogénique (Sono fotogenico) de Dino Risi : Del Giudice, le producteur
  • 1980 : Une merveilleuse journée de Claude Vital : Pinède, le cocu
  • 1980 : Celles qu'on n'a pas eues de Pascal Thomas : Émile Loubignac
  • 1980 : Tout dépend des filles de Pierre Fabre : Lucien, le braconnier anarchiste
  • 1981 : Le Choix des armes d'Alain Corneau : le commissaire Bonnardot
  • 1981 : Le Bahut va craquer de Michel Nerval : le proviseur
  • 1981 : Les Bidasses aux grandes manœuvres de Raphaël Delpard : le colonel Desjument
  • 1981 : Si ma gueule vous plaît de Michel Caputo : Fabien de Lingeau, le PDG
  • 1981 : Est-ce bien raisonnable ? de Georges Lautner : Émile Dugaineau, l'huissier
  • 1981 : Les Fourberies de Scapin de Roger Coggio : Géronte
  • 1981 : Salut j'arrive de Gérard Poteau : Gaston, le père de Minou
  • 1981 : Le Bourgeois gentilhomme de Roger Coggio : M. Jourdain
  • 1982 : Te marre pas ... c'est pour rire ! de Jacques Besnard : Michel Frémont, le délégué syndical
  • 1982 : Y a-t-il un Français dans la salle ? de Jean-Pierre Mocky : Victor Réglisson
  • 1982 : On s'en fout, nous on s'aime de Michel Gérard : Tonton Aristote
  • 1982 : Les Diplômés du dernier rang de Christian Gion : Marcel, le directeur
  • 1982 : Le Braconnier de Dieu de Jean-Pierre Darras : Hilaire
  • 1982 : Le Gendarme et les Gendarmettes de Jean Girault et Tony Aboyantz : l'adjudant Jérôme Gerber
  • 1983 : On l'appelle catastrophe de Richard Balducci : Fernand Debuisson, directeur de la banque
  • 1983 : C'est facile et ça peut rapporter... 20 ans de Jean Luret : le marquis de Malaveilla, l'escroc
  • 1983 : Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré : Papy
  • 1983 : L'Été meurtrier de Jean Becker : Gabriel, le père d'Éliane
  • 1983 : T'es heureuse ? Moi, toujours... de Jean Marbœuf : le patron du bistrot
  • 1983 : Sandy de Michel Nerval : Fernand
  • 1983 : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger de Jacques Ardouin : M. Ponsard, l'éditeur
  • 1983 : Vous habitez chez vos parents ? de Michel Fermaud : André Martell
  • 1984 : La Triche de Yannick Bellon : Jean et Sylvain Morane
  • 1984 : Réveillon chez Bob de Denys Granier-Deferre : Douglas, le maniaque des armes à feu
  • 1984 : Notre histoire de Bertrand Blier : Émile Pecqueur
  • 1984 : Adam et Ève de Jean Luret : Léon Blachurpe, le producteur / Adam
  • 1984 : Les Fausses Confidences de Daniel Moosmann : M. Rémy
  • 1984 : Partenaires de Claude d'Anna : Charlie, le concierge du théâtre
  • 1984 : Du sel sur la peau de Jean-Marie Degèsves : M. Bideau
  • 1984 : Le téléphone sonne toujours deux fois !! de Jean-Pierre Vergne : Marraine
  • 1985 : Tranches de vie de François Leterrier : le paysan dissertant sur l'orgasme
  • 1985 : Le Facteur de Saint-Tropez de Richard Balducci : le député Charles de Lespinasse
  • 1985 : Subway de Luc Besson : le commissaire Gesberg
  • 1985 : La Cage aux folles 3 de Georges Lautner : le député Simon Charrier
  • 1985 : Monsieur de Pourceaugnac de Michel Mitrani : M. de Pourceaugnac
  • 1985 : Ne prends pas les poulets pour des pigeons de Michel Gentil : le commissaire Dufresne
  • 1986 : Kamikaze de Didier Grousset : Albert, l'assassin paranoïaque
  • 1986 : Les Frères Pétard de Hervé Palud : le père de Momo
  • 1986 : La Vie dissolue de Gérard Floque de Georges Lautner : Jean-Étienne Nasal
  • 1986 : Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk : Bison, le comédien quinquagénaire
  • 1986 : Suivez mon regard de Jean Curtelin : l'instituteur
  • 1986 : Grand Guignol de Jean Marbœuf : Charlie, le vendeur de farces et attrapes
  • 1986 : Un gendarme en Bénidorm de Tomas Aznar
  • 1987 : Envoyez les violons de Michel Andrieux : Dino Pizzoli
  • 1987 : Poule et frites de Luis Rego : M. Martinez
  • 1987 : Soigne ta droite de Jean-Luc Godard : l'amiral
  • 1988 : L'Invité surprise de Georges Lautner : M. Le Boureux
  • 1988 : Sans défense de Michel Nerval : Jules Rampin
  • 1989 : La Révolution française - Les années lumière de Robert Enrico : L'abbé Maury
  • 1989 : La Folle Journée ou le mariage de Figaro de Roger Coggio : Bartholo
  • 1989 : Le Silence d'ailleurs de Guy Mouyal : Henri
  • 1989 : Le Dénommé de Jean-Claude Dague : le juge d'instruction
  • 1989 : Le Provincial de Christian Gion : Ernest Cazavant
  • 1990 : Uranus de Claude Berri : Monglat, le roi du marché noir
  • 1990 : Feu sur le candidat de Agnès Delarive : Robert Cavaillon
  • 1991 : Le Jour des rois de Marie-Claude Treilhou : Georges
  • 1992 : Room service de Georges Lautner : Fernand Castagnier
  • 1992 : Les Eaux dormantes de Jacques Tréfouël : Fouchard, le domestique
  • 1992 : Belle époque de Fernando Trueba : Danglard
  • 1995 : Rainbow pour Rimbaud de Jean Teulé : le père
  • 1996 : Mon homme de Bertrand Blier : un client de Marie, la prostituée
  • 1997 : Hors jeu de Karim Dridi : lui-même
  • 1998 : Que la lumière soit ! de Arthur Joffé : Dieu, le méridional
  • 1999 : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi : Abraracourcix, le chef des Gaulois
  • 1999 : Les Infortunes de la beauté de John Lvoff : un homme sondé
  • 2000 : Les Acteurs de Bertrand Blier : lui-même
  • 2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : l'instituteur
  • 2004 : Nuit noire de Daniel Colas : le vieux
  • 2004 : San-Antonio de Laurent Touil-Tartour : Achille, le chef de la police
  • 2007 : Antonio Vivaldi, un prince à Venise de Jean-Louis Guillermou : le pape Benoît XIII
  • 2008 : Bouquet final de Michel Delgado : Monsieur Froissard
  • 2008 : La Jeune Fille et les Loups de Gilles Legrand : Albert Garcin
  • 2008 : Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon : le grand-oncle de Julie
  • 2009 : Neuilly sa mère ! de Gabriel Julien-Laferrière : le sénateur
  • 2009 : Cinéman de Yann Moix : le médecin
  • 2009 : Le Petit Nicolas de Laurent Tirard : le Ministre de l'Éducation
  • 2010 : Mumu de Joël Séria : Gatineau
  • 2010 : Un poison violent de Katell Quillévéré : Jean
  • 2012 : La Mémoire dans la chair de Dominique Maillet : Don Pablo
  • 2013 : Les Invincibles de Frédéric Berthe : Louis Cabanel
  • 2016 : Ouvert la nuit d'Edouard Baer (tourné en 2015) : Lui-même
Courts métrages
  • 1959 : La Langue bien pendue - Documentaire de 18 min d'Henri Champetier : participation de l'acteur
  • 1962 : Fumée, histoire et fantaisie de François Villiers et Edouard Berne
  • 1966 : Samson père et fils de Michel Autin
  • 1986 : La Bête noire d'Yves Benoit
  • 1997 : Le Commando des pièces à trous de Pierrot de Heusch
  • 2005 : Jessie d'Henri Garcin
  • 2005 : Toutes les Margaux d'Odile Abergel
  • 2012 : Le jeu de cette famille d'Aytl Jensen : Achille
  • 2013 : Sacré Charlemagne d'Adrien François

Théâtre

  • 1950 : Barabbas de Michel de Ghelderode, mise en scène Jean Le Poulain et Roger Harth, Théâtre de l'Œuvre
Période à la Comédie-Française
  • 1950 : Othello de William Shakespeare, mise en scène Jean Meyer
  • 1950 : Les Mentons bleus de Georges Courteline, Comédie-Française à l'Odéon
  • 1950 : La Robe rouge d'Eugène Brieux, mise en scène Jean Meyer, Comédie-Française à l'Odéon
  • 1950 : Un conte d'hiver de William Shakespeare, mise en scène Julien Bertheau
  • 1951 : Le commissaire est bon enfant de Georges Courteline, mise en scène Robert Manuel
  • 1951 : Le Dindon de Georges Feydeau, mise en scène Jean Meyer
  • 1951 : Madame Sans Gêne de Victorien Sardou, mise en scène Georges Chamarat
  • 1951 à 1956 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mise en scène Jean Meyer
  • 1951 : Donogoo de Jules Romains, mise en scène Jean Meyer
  • 1951 : Comme il vous plaira de William Shakespeare, mise en scène Jacques Charon
  • 1952 : Sganarelle de Molière, mise en scène Jacques Clancy
  • 1952 : La Reine morte de Henry de Montherlant, mise en scène Pierre Dux
  • 1952 : Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, mise en scène Jean Meyer
  • 1952 : La Coupe enchantée de Jean de La Fontaine et Champmeslé, mise en scène Jacques Clancy
  • 1952 : Le Voyage à Biarritz de Jean Sarment, mise en scène de l'auteur
  • 1953 : Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, mise en scène Julien Bertheau
  • 1954 : Les Précieuses ridicules de Molière, mise en scène Robert Manuel
  • 1954 : Le Médecin malgré lui de Molière
  • 1954 : George Dandin ou le Mari confondu de Molière, mise en scène Georges Chamarat
  • 1954 : L'École des maris de Molière, mise en scène Jean Meyer
  • 1955 : Fantasio d'Alfred de Musset, mise en scène Julien Bertheau
  • 1955 : George Dandin ou le Mari confondu de Molière, mise en scène Georges Chamarat, Théâtre des Célestins
  • 1955 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mise en scène Jean Meyer, Broadway Theatre
  • 1955 : Le Barbier de Séville de Beaumarchais, mise en scène Gaston Baty et Jacques Charon, Broadway Theatre
  • 1957 : La Seconde Surprise de l'amour de Marivaux, mise en scène Hélène Perdrière
Après la Comédie-Française
  • 1957 : La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de l'Athénée
  • 1958 : Le Chinois de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère
  • 1960 : Les Cochons d'Inde d'Yves Jamiaque, mise en scène de l'auteur, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1961 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Roger Mollien et Jean Vilar, Festival d'Avignon
  • 1961 : Arden de Feversham adaptation Yves Jamiaque, mise en scène Bernard Jenny, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1961 : Les Béhohènes de Jean-Pierre Darras et Jean Cosmos, mise en scène Jean-Pierre Darras, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1962 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Roger Mollien et Jean Vilar, Festival d'Avignon
  • 1965 : Pieds nus dans le parc de Neil Simon, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre de la Madeleine
  • 1966 : Eris de Lee Falk, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère
  • 1966 : Mêlées et démêlées d'Eugène Ionesco, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère
  • 1967 : Intermezzo de Jean Giraudoux, mise en scène Michel Etcheverry, Festival de Bellac
  • 1967 : Dom Juan ou le Festin de pierre de Molière, mise en scène Georges Descrières, Festival de Bellac
  • 1968 : La Famille Tot d'Istvan Orkeny, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1970 : Les Poissons rouges ou Mon père ce héros de Jean Anouilh, mise en scène Jean Anouilh et Roland Piétri, Théâtre de l'Œuvre
  • 1971 : Deux femmes pour un fantôme de René de Obaldia, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l'Œuvre
  • 1972 : Les Poissons rouges ou Mon père ce héros de Jean Anouilh, mise en scène Jean Anouilh et Roland Piétri, Théâtre des Célestins, tournée Karsenty-Herbert
  • 1972 : La Claque d'André Roussin, mise en scène de l'auteur, Théâtre de la Michodière
  • 1973 : Le Borgne d'Eduardo Manet, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet
  • 1975 : Volpone de Ben Jonson, traduction et mise en scène René Legueltel, Galerie 55 Paris
  • 1978 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Claude Santelli, Théâtre de la Michodière
  • 1981 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Claude Santelli, Eldorado
  • 1982 : La Pattemouille de Michel Lengliney, mise en scène Jean-Claude Islert, Théâtre de la Michodière
  • 1983 : L'Entourloupe d'Alain Reynaud-Fourton, mise en scène Michel Modo, Théâtre des Nouveautés, Théâtre des Célestins, tournée
  • 1985 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Jérôme Savary, Théâtre Mogador
  • 1986 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Jérôme Savary, Théâtre de la Criée, Théâtre de Nice
  • 1987 : L'Hurluberlu de Jean Anouilh, mise en scène Gérard Vergez, Théâtre du Palais Royal
  • 1987 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mise en scène Jérôme Savary
  • 1988 : À ta santé, Dorothée de Remo Forlani, mise en scène Jacques Seiler, Théâtre de la Renaissance
  • 1988 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Michel Galabru, Printemps des comédiens, Montpellier.
  • 1991 : Monsieur Amédée d’Alain Reynaud-Fourton, mise en scène de l'auteur, Théâtre del'Eldorado
  • 1994 : La Poule aux œufs d'or d'Alexandre Vial, mise en scène Michel Galabru
  • 1995 : Merlusse de Marcel Pagnol, mise en scène Georges Folgoas
  • 1995 : L'École des femmes de Molière, mise en scène Robert Manuel
  • 1996 : Le commissaire est bon enfant de Georges Courteline, mise en scène Michel Galabru
  • 1996 : Mentons bleus de Georges Courteline, mise en scène Jean-Philippe Weiss
  • 1996 : On purge bébé de Georges Feydeau, mise en scène Michel Galabru
  • 1997 : Les Marchands de gloire de Marcel Pagnol, Robert Trébort & Paul Nivoix, mise en scène Michel Fagadau, Comédie des Champs-Élysées
  • 1998 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Michel Galabru, Comédie des Champs-Élysées
  • 1999 : Les Marchands de gloire de Marcel Pagnol, Robert Trébort & Paul Nivoix, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre des Célestins
  • 1999 : Monsieur Amédée d’Alain Reynaud-Fourton, mise en scène Jean-Pierre Dravel, Théâtre Comédia
  • 2001 : Bon Appétit, Messieurs ! de Jean Galabru, mise en scène Olivier Macé et Jean-Pierre Dravel, Théâtre Comédia
  • 2001 : Turcaret de Lesage (pièce retransmise sur France 3)
  • 2003 : Les affaires sont les affaires de Octave Mirbeau, mise en scène Louis Carantino, tournée
  • 2004 : On nous a menti ! de Michel Galabru, one man show mise en scène Jacques Décombe, Bobino, Théâtre Marigny
  • 2004 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Francis Joffo, Théâtre Saint-Georges
  • 2006 : Monsieur Amédée d'Alain Reynaud-Fourton, mise en scène Jean Galabru, tournée
  • 2007 : Les Chaussettes opus 124 de Daniel Colas, mise en scène de l'auteur, Théâtre des Mathurins
  • 2009 : Jules et Marcel d'après la correspondance entre Raimu et Marcel Pagnol, mise en scène Jean-Pierre Bernard, Théâtre Hébertot
  • 2009 : Le Voyage de monsieur Perrichon d'Eugène Labiche, mise en scène Jean Galabru, Festivals d'été.
  • 2010 : L'Entourloupe d'Alain Reynaud-Fourton, mise en scène Jean Galabru, tournée
  • 2010 : Chat en poche de Georges Feydeau, mise en scène Jean Galabru, Festivals d'été
  • 2010-2011 : Jules et Marcel d'après la correspondance entre Raimu et Marcel Pagnol, mise en scène Jean-Pierre Bernard, Théâtre Marigny, tournée
  • 2010 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Alain Sachs, Théâtre André Malraux, représentation du 30 décembre 2010 retransmise en direct sur France 2
  • 2011 : Seul en scène, one man show, tournée
  • 2011 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Jean Galabru, Festivals d'été
  • 2012 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Alain Sachs, Théâtre Hébertot
  • 2012 : Tartarin de Tarascon de et mise en scène Jérôme Savary, Théâtre André Malraux, représentation du 27 décembre 2012 retransmise en direct sur France 2
  • 2013 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène Alain Sachs, tournée
  • 2013 : Lettres de mon moulin de Marcel Pagnol, mise en scène Jean Galabru, Théâtre Saint-Georges
  • 2013 : Jules et Marcel, d'après la correspondance entre Raimu et Marcel Pagnol, mise en scène Jean-Pierre Bernard, Théâtre Silvain (Marseille)
  • 2013 : Lettres de mon moulin de Alphonse Daudet, mise en scène Jean Galabru, festivals d'été
  • 2014 : Les Diablogues de Roland Dubillard, mise en scène Anne Bourgeois, Théâtre du Palais-Royal
  • 2014-2015 : Jofroi, d'après Jean Giono et Marcel Pagnol, mise en scène Jean-Claude Baudracco, tournée
  • 2015 : Le Cancre (seul en scène), mise en scène de Michel Galabru et Eric Reynaud-Fourton, Théâtre Montmartre-Galabru.
Metteur en scène
  • 1954 : Le commissaire est bon enfant de Georges Courteline, tournée
  • 1954 : George Dandin ou le Mari confondu de Molière, tournée
  • 1989 : Quai des marionnettes de Dominique Dubuisson, Théâtre Paris-Villette
  • 1994 : La Poule aux œufs d'or de Jean Galabru
  • 1996 : Le commissaire est bon enfant de Georges Courteline
  • 1996 : On purge bébé de Georges Feydeau
  • 1998 : Les Casseroles de Jean Galabru
  • 1998 : La Femme du boulanger de Marcel Pagnol, Comédie des Champs-Élysées
     

Télévision

  • 1955 : L'École des maris de René Lucot
  • 1955 : Le Tour du monde en quatre-vingts jours de Claude Barma
  • 1958 : En votre âme et conscience, épisode L'affaire Peltzer : Dumouche
  • 1958 : Monsieur de Saint-Germain de Philippe Ducrest
  • 1958 : Le Mari, la Femme et la Mort de Philippe Ducrest : Sébastien, le mari
  • 1958 : Son mari de Philippe Ducrest
  • 1959 : L'Ami Fritz de Georges Folgoas : Fritz, le riche Alsacien
  • 1959 : Les Frénétiques de Philippe Ducrest : M. Lourdalec, le producteur
  • 1959 : George Dandin ou le Mari confondu de Bernard Hecht : Georges Dandin
  • 1959 : Jean le Maufranc de Philippe Ducrest
  • 1959 : Le Juge de Malte de Bernard Hecht : Pietro
  • 1959 : Les Maris de Léontine de André Leroux : le baron
  • 1959 : Les Trois Mousquetaires de Claude Barma : M. Bonacieux
  • 1959 : Le Village des miracles de René Lucot : Pier
  • 1960 : Le Brésilien de René Lucot
  • 1960 : Cyrano de Bergerac de Claude Barma : Ragueneau
  • 1960 : Eléna de Philippe Ducrest
  • 1960 : Montserrat de Stellio Lorenzi : Salas Ina, le marchand
  • 1961 : L'Amour des trois oranges de Pierre Badel : Sacchi
  • 1961 : Don Quichotte de Marcel Cravenne et Louis Grospierre : Sancho Pansa
  • 1961 : Le Mariage de Figaro de Marcel Bluwal : Bartholo
  • 1962 : L'Auberge de l'ange gardien -diffusé en deux parties- de Marcel Cravenne : le général Dourakine
  • 1962 : Gargantua -diffusé en deux parties- de Pierre Badel : Frère Jean des Entommeures
  • 1962 : Le Mariage de Roger Kahane : M. Levacillant
  • 1962 : Parades de Philippe Ducrest
  • 1963 : Le Général Dourakine de Yves-André Hubert : le général Dourakine
  • 1963 : Les Rustres de Jean Pignol : Lunardo, le marchand
  • 1963 : Un homme de vérité de Yves-André Hubert
  • 1963 : En famille 13 contes de Maupassant de Carlo Rim
  • 1963 : Les Raisins verts -suite de sketches- de Jean-Christophe Averty
  • 1964 : Le Bon Numéro de Stellio Lorenzi
  • 1964 : Le Théâtre de la jeunesse : David Copperfield de Marcel Cravenne : M. Micawber
  • 1965 : Pieds nus dans le parc de Pierre Mondy
  • 1966 : Orphée aux Enfers de Yves-André Hubert
  • 1967 : Les Gueux au paradis de Jean Pignol
  • 1967 : Au théâtre ce soir : Vacances pour Jessica de Carolyn Green, mise en scène Yves Bureau, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny
  • 1968 : La Famille Tott de Pierre Badel
  • 1972 : Dans le jardin de Franc Nohain, documentaire d'Alain Frey : témoignage
  • 1975 : Le Cigalon de Georges Folgoas : Le Cigalon, le restaurateur
  • 1977 : Le Chandelier de Claude Santelli : Maître André
  • 1977 : Solitudes de Jean Marbœuf : Lui
  • 1978 : Les Poissons rouges de Claude Barma
  • 1978 : Les Rustres de Yves-André Hubert : Lunardo, le marchand
  • 1979 : Les Boulingrins de Jean Pignol
  • 1979 : Les Mentons bleus de Jean Pignol
  • 1980 : La Grande Chasse de Jean Sagols : le marquis
  • 1980 : Tartuffe de Jean Pignol : Tartuffe
  • 1980 : Le Vol d'Icare de Daniel Ceccaldi : le détective Morcol
  • 1982 : La Marseillaise de Michel Berny : Henri Poussin
  • 1982 : Spéciale dernière de Pierre Desfons
  • 1984 : Les Enquêtes du commissaire Maigret, épisode La Nuit du carrefour de Stéphane Bertin : M. Michonnet
  • 1985 : Enquête sur une parole donnée : La lettre perdue de Jean-Louis Bertuccelli : le vieil homme
  • 1986 : L'Entourloupe de Édouard Logereau : Paul Gensac, l'homme d'affaires
  • 1986 : Michel Galabru : Portrait d'un homme heureux Documentaire de ? : lui-même
  • 1987 : Una casa a Roma de Bruno Cortini
  • 1987 : La Lettre perdue de Jean-Louis Bertuccelli : Alberto Thérésy, restaurateur de tableaux
  • 1987 : Marc et Sophie - épisode 28 Un après-midi de chiens
  • 1987 : Maguy - épisode 94 Le coffre-fort : le réparateur
  • 1988 : L'Argent -diffusé en trois parties- de Jacques Rouffio : M. Daigremont, le noble
  • 1988 : Sueurs froides : La Chute de Pierre Jolivet : Jacques Chalmont, père
  • 1988 : Le Ravissement de Scapin de Georges Folgoas : l'aubergiste / Géronte 2
  • 1988 : Deux flics à Belleville de Sylvaine Madigan : le commissaire Santucci
  • 1989 : Le commissaire épate le F.B.I de Edmond Tiborowski : le commissaire Tarquini
  • 1990 : Ce train ne prend pas de voyageurs, S.O.S Disparus de Jacques Renard
  • 1990 : La Jalousie, Si Guitry m'était conté de Yves-André Hubert
  • 1990 : Les Disparus de Saint-Agil de Jean-Louis Benoît : M. Lemmel
  • 1991 : Un beau petit milliard de Pierre Tchernia : Gilbert Lagarache
  • 1991 : Max, super vedette, Talkie-Walkie de Daniel Moosmann
  • 1991 : Les Mouettes de Jean Chapot : Honorin, le maire de St-Appoline
  • 1992 : Les Taupes-niveaux de Jean-Luc Trotignon : M. Boulard
  • 1992 : Le Secret du petit milliard ou Le secret des Lagarache de Pierre Tchernia : Gilbert
  • 1992 : Honorin et la Loreleï de Jean Chapot : Honorin, le maire de St-Appoline
  • 1993 : La Vengeance du clown, de François Leterrier : Clovis, ex-commissaire à la retraite
  • 1993 : L'Affaire Akbari, Antoine Rives, juge du terrorisme de Philippe Lefebvre : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : L'Affaire Sauer/Krabbe, Antoine Rives, juge du terrorisme de Gilles Béhat : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : Action rouge, Antoine Rives, juge du terrorisme de Gilles Béhat : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : L'Affaire du D.C 10, Antoine Rives, juge du terrorisme de Philippe Lefebvre : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : L'Affaire J.N.B, Antoine Rives, juge du terrorisme de Philippe Lefebvre : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : L'Affaire Kamel, Antoine Rives, juge du terrorisme de Philippe Lefebvre : le Ministre de l'Intérieur
  • 1993 : Polly West est de retour de Jean Chapot : Honorin, le maire de St-Appoline
  • 1994 : Les Disparus de Reillanne, de François Leterrier : Clovis, ex-commissaire à la retraite
  • 1995 : Honorin et l'enfant prodigue de Jean Chapot : Honorin le maire de Sainte-Apolline
  • 1995 : Le Mas Théotime de Philomène Esposito : Claudius
  • 1995 : Double Peine de Thomas Gilou : le père
  • 1995 : Merlusse de Georges Folgoas
  • 1995 : Monsieur Amédée de Édouard Logereau : M. Logereau
  • 1996 : Chaudemanche père et fils de Joël Séria : Eugène Chaudemanche
  • 1996 : On purge bébé de Yves-André Hubert : M. Follavoine (M. Galabru est également l'adaptateur de la pièce)
  • 1996 : L'Empire du taureau de Maurice Frydland : César
  • 1996 : Des mouettes dans la tête de Bernard Malaterre : Rico
  • 1997 : Les Mentons bleus de André Delacroix
  • 1997 : Rachel et ses amours de Jacob Berger : Joshua
  • 1997 : Marceeel de Agnès Delarive : Marcel
  • 1999 : Le Faiseur de Georges Folgoas : Auguste Mercadet
  • 2000 : Ophélie Winter Show : le directeur de l'école
  • 2000 : Léopold de Joël Séria : Léopold Salvat
  • 2000 : Le Blanc et le rouge de Jean-Louis Lorenzi : Lucien Sorgue
  • 2004 : Le Silence de la mer, de Pierre Boutron : André Larosière
  • 2004 : Coup de vache de Lou Jeunet : Raymond Malassis
  • 2005 : Les Amants de la dent blanche de Raymond Vouillamoz : L'abbé
  • 2006 : Henry Dunant, du rouge sur la croix, de Dominique Othenin-Girard : Hubert Dunant
  • 2008 : Myster Mocky présente de Jean-Pierre Mocky - épisode Le farceur
  • 2009 : À deux c'est plus facile d'Émilie Deleuze : Joseph, le vieil homme
  • 2011 : Le Grand Restaurant II de Gérard Pullicino : le grand-père indigne
  • 2011 : Belmondo, itinéraire... de Vincent Perrot et Jeff Domenech : témoignage
  • 2011 : Le Bon Samaritain de Bruno Garcia : André Gourgousse
  • 2012 : Bref de Kyan Khojandi et Bruno Muschio : Apparition dans l'épisode Y'a des gens qui m'énervent
  • 2012 : Profilage - épisode Grande sœur de Alexandre Laurent : Benoît Merlin
  • 2012 : Storsky et Futch : L'équipe se renforce, partie 1 (un épisode) d'Aytl Jensen : Monsieur Atkins, le directeur de police
  • 2012 : Storsky et Futch : L'équipe se renforce, partie 2 (un épisode) d'Aytl Jensen : Monsieur Atkins, le directeur de police
  • 2012 : Scènes de ménages : Ce soir, ils reçoivent (un épisode) : Norbert, ancien collègue gendarme de Raymond
  • 2013 : Scènes de ménages : Entre amis (un épisode) : Norbert, ancien collègue gendarme de Raymond
  • 2014 : Scènes de ménages : Tenue correcte exigée (un épisode) : Norbert, ancien collègue gendarme de Raymond
  • 2014 : Jules et Marcel, d'après la correspondance entre Raimu et Marcel Pagnol, mise en scène Jean-Pierre Bernard, réalisation Élie Chouraqui
  • 2015 : La Minute vieille
  • 2015 : Nos chers voisins fêtent les vacances de Stephan Kopecky : Raymond, un ami démineur de M. Lambert, mis à la retraite de force.

Publications

Livres
  • Michel Galabru, Je l'ai perdue au 18, Neuilly-sur-Seine, Harca, 1996, 252 p. (ISBN 9782911462047, notice BnF no FRBNF36963835)
  • Michel Galabru, Galabru raconte Pagnol, Paris, Flammarion, 1999, 297 p. (ISBN 978-2080677464, notice BnF no FRBNF37058417)
  • Michel Galabru, Galabru raconte Guitry, Paris, Flammarion, 2001, 365 p. (ISBN 978-2080679673, notice BnF no FRBNF37222970)
  • Michel Galabru, Trois petits tours et puis s'en vont : mémoires, Paris, Flammarion, 2002, 369 p. (ISBN 978-2080682123, notice BnF no FRBNF38898351)
  • Michel Galabru, Vous m'avez compris : pensées, répliques et anecdotes, Paris, Le Cherche midi, 2003, 252 p. (ISBN 978-2749101378)
  • Michel Galabru, Rire c'est vivre : le grand livre de l'humour, Cachan, Sélection du Reader's digest, 2005, 415 p. (ISBN 978-2709816687)
  • Michel Galabru (en coll. avec Sophie Galabru), Je ne sais pas dire non !, Neuilly-sur-Seine, Michel Lafon, 2011, 317 p. (ISBN 978-2749914909, notice BnF no FRBNF42530247)
  • Michel Galabru (propos recueillis par Sophie Galabru), Tout est comédie : abécédaire du théâtre et autres fantaisies, Paris, Le Cherche midi, coll. « Documents », 2013, 243 p. (ISBN 978-2749124988, notice BnF no FRBNF43558848)
  • Michel Galabru, avec Alexandre Raveleau, Les Rôles de ma vie, Paris, Hors Collection, 2016, 316 p. (ISBN 2258135818)
Pièces audiophoniques
  • 1989 : Le malade imaginaire de Molière (audio), enregistrement de la pièce de 1964, éditions Hachette (CD audio).
  • 1999 : Autoportrait d'un Funambule, autobiographie en 20 épisodes par Grégory Choquené de Radio France.
  • 1999 : La danse des Gaulois (CD audio), éditions La Tribu.
  • 2001 : Michel Galabru raconte Pierre et le Loup (Livre CD audio), éditions Didier Jeunesse.
  • 2003 : Le Prince de Nicolas Machiavel (CD audio), éditions Fremeaux & Associés, (ISBN 978-2878622294).
  • 2003 : Les fables de La Fontaine vol. 1 (CD audio), éditions Frémeaux & Associés.
  • 2005 : La Chèvre de monsieur Seguin et autres lettres de mon moulin (CD audio).
  • 2006 : Les fables de La Fontaine vol. 2 (CD audio), éditions Frémeaux & Associés.
  • 2010 : Michel Galabru raconte la véritable histoire des santons de Provence (Livre CD audio), éditions Eponymes.
  • 2010 : De la Terre à la Lune de Jules Verne (CD audio), éditions La Compagnie du savoir.
  • 2010 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, enregistrement de la pièce à la Comédie Française de 1955, (CD audio), éditions Eponymes.
  • 2011 : Michel Galabru raconte Ali Baba et les 40 voleurs (Livre CD audio), éditions Eponymes.
  • 2011 : Michel Galabru raconte Peter Pan (Livre CD audio), éditions Eponymes.
  • 2011 : Michel Galabru raconte Le petit chaperon rouge (Livre CD audio), éditions Eponymes.
  • 2011 : Michel Galabru raconte Tom Pouce (Livre CD audio), éditions Eponymes.
  • 2012 : Les 20 contes indispensables pour enfants sages (CD audio), éditions Eponymes.
  • 2012 : L'Avare" de Molière (CD audio), éditions La Compagnie du savoir.
  • 2012 : L'Iliade et l'Odyssée de Homère (CD audio), éditions La Compagnie du savoir.
  • 2013 : Histoires de loup (CD audio), éditions Eponymes.
  • 2014 : Contes de Grimm (CD audio), éditions Eponymes.
  • 2014 : Contes des mille et une nuits (CD audio), éditions Eponymes.
  • 2014 : De la Terre à la Lune : autour de la lune, document parlé de 1958, (CD audio), éditions BNF.
  • 2014 : Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand, enregistrement de la pièce de 1960, (CD audio), éditions BNF.
  • 2014 : Michel Galabru raconte De Funès, série de 10 interviews par Eric Bastien de France Bleu.
     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article